4

Le million ! Le million !

Posted by admin on sept 23, 2009 in Tour du monde

Hôtel Paris-Las Vegas22 septembre : Nous avons donc quitté la Death Valley ce matin pour rejoindre Las Vegas où nous allons passer la soirée. Sur la route: rien. Le désert. Pas d’habitation, encore moins de ville si on excepte Shoshone (qui monnaye  son essence à un prix exorbitant ! Pire qu’une buvette au milieu du Sahara ! ). Peu avant midi, on entre dans le Nevada, l’état où tout est permis. A peine la frontière franchie, des énormes publicités pour les casinos nous sautent à la figure. On traverse une ville perdue au milieu de nulle part qui ne semble vivre que de ça (et du business des procès défendus par les avocats dont les portraits et les numéros de téléphone sont placardés à chaque coin de rue). Il n’y a rien d’autre.

Une heure de désert plus tard, environ 10 miles avant notre destination finale, on dépasse des quartiers résidentiels où les maisons sont toutes identiques. On en déduit qu’il s’agit des habitations prévues pour loger les milliers de petites mains qui bossent tous les jours à Las Vegas.

Notre hôtel : le luxorQuand on parle du loup…au loin, les premiers casinos du Strip se dessinent à L’horizon. Nous parvenons à trouver le chemin de notre hôtel et à se garer sans problème malgré la circulation. Ce soir, nous établissons donc notre camp au Luxor, la grande pyramide (taille réelle, svp). Mais cette fois, pas de feu de bois, pas de tente riquiquite, et pas de bestioles. Au lieu de cela, une chambre spacieuse (au moins 45 m2) avec vue sur les piscines, un mobilier inspiré de l’Egypte ancienne et - le clou - un lit king size dans lequel on va pouvoir s’étaler (parce que bon, nos petits matelas gonflables nouvellement acquis sont bien sympa, c’est pas l’extase non plus). Après avoir mangé notre lunch au buffet de l’hôtel (la salle est une reconstitution d’un chantier archéologique) on prend donc nos quartiers, on s’installe, on bulle un peu et puis on s’en va explorer le bâtiment. Immense ! Quand on lève le nez, on s’aperçoit que l’on se trouve à l’intérieur d’une pyramide creuse dont les quatre versants sont tapissés de bas en haut d’une flopée de balcons derrières lesquels sont alignées de longues  rangées  de portes de chambres (Nous on est au 18 ème étage en prenant l’ascenseur incliné, au numéro 18053.)

Evidemment, y’a des machines à sous à perte de vue, mais aussi de nombreuses publicités pour la multitude de bars à strip-tease de la ville.

La nuit commence à tomber, on décide alors de prendre la voiture pour parcourir le Strip, c’est-à-dire la rue centrale le long de laquelle sont alignés tous les casinos les plus prestigieux. On commence par aller manger au buffet assez raffiné du Treasure Island, recommandé par le routard (vous avez peut être l’impression qu’on ne fait que bâfrer, mais finalement, on ne fait que compenser les sandwichs et boîtes de conserves des jours de camping précédents).

Hôtel VenitianUne fois repus, on commence l’exploration du Venitian, juste en face. L’extérieur est époustouflant: le pont des soupirs, une reconstitution du palais des doges…quant à l’intérieur, n’en parlons même pas. Enfin plutôt si, parlons-en ! La galerie commerciale a pris la forme des ruelles de Venise et au bout de quelques mètres, nos pas nous mènent sur une copie de la place St Marc ! Il ont même poussé le réalisme jusqu’à mettre des canaux où naviguent d’authentiques  gondoles. On se croirait en plein jour : sur le plafond est projeté un ciel bleu parsemé de quelques nuages. Complètement déconcertant…on ne sait plus bien où on est.

On visite ensuite le Caesar Palace -  une reconstitution du même genre mais cette fois sur la Rome antique -  puis on se rend au Bellagio, le fameux casino du film Ocean’s eleven. On poursuit la balade jusqu’au Planet Hollywood où on peu se balader dans un souk  digne des milles et unes nuits et on finit par le Paris, qui comme vous l’aurez deviné, s’est inspiré de la capitale française. A l’intérieur, petits bistros aux pieds de la tour Eiffel, l’opéra…très mignon bien qu’un peu caricaturé parfois.

Le pont des soupirs à Las VegasEn plus de la visite des grands casinos, nous avons également eu la chance de pouvoir assister à 3 spectacles gratuits se déroulant dans la rue. Le premier, une histoire de pirates et de sirènes qui servait de prétexte aux danseuses très court-vêtues pour se dandiner. Le 2ème, c’était l’impressionnante éruption vocalique  du Vesuvio comme si on y était. Finalement, on a pu admirer le spectacle de jets d’eau (dans le désert, bravo !  Vois la dépense d’énergie ! ) du Bellagio. Complètement nul en terme d’écologie, mais pourtant magnifique à regarder.

On a ensuite rejoint la voiture en se frayant un chemin dans la foule de latinos qui tendaient à tout le monde des cartes de pub pour téléphone rose.

De retour au Luxor, on a quand même essayé de devenir millionnaire en jouant un peu aux bandits manchots, mais - ô surprise - on a perdu notre mise. C’est quand même un peu débile comme jeu, y’a juste à mettre des sous et à appuyer sur un bouton…

Demain, on repart pour l’aventure dans la wilderness… Cap sur Zion National Park.

Voir les photos de Las Vegas

Tags: , , , ,

 
5

C’est une maison bleue …

Posted by admin on sept 16, 2009 in Tour du monde

Du 13 au 15 septembre : San Francisco

Golden GateCôte ouest nous voici ! Après un vol sur US Airways sur lequel nous n’avons rien de plus à dire, nous sommes arrivés à l’aéroport international de San Francisco. Le temps d’attraper la navette puis le BART (équivalent du RER), et nous voilà en plein coeur d’Oakland, ville séparée par un bras de mer de SF (San Francisco, c’est plus rapide à écrire :P). C’est dans cette ville que notre premier hôte, Joshua, nous reçoit, dans un appartement récent et très agréable. Il est 17h heure locale, et voilà déjà 15h que vos voyageurs préférés sont debout. Mais on est ici pour en profiter. Et lorsque notre hôte, d’une gentillesse infinie, nous a proposé de faire un tour en ville - après tout on est samedi soir - nous n’avons pas pu résister. A bord de sa Mustang jaune, nous avons découvert SF de nuit : d’abord les fameuses rues aux dénivelés infernaux, puis après avoir rejoint sa concubine et une amie, nous avons testé les bars et restaurants nocturnes. Pour finir nous avons eu le droit à une promenade de nuit dans le quartier de la Marina où s’élève un gigantesque dôme orné de statues immenses, et une superbe vue sur le Golden Gate, le fameux pont rouge de SF. Pas de bol, on n’avait pas pris les appareils photos (ceci dit pas d’inquiétude nous nous sommes rattrapés les autres jours). Après avoir tenu 22h éveillés, il est temps de rentrer dormir et Josh, dans sa grande gentillesse - nous insistons - nous laisse sa chambre et son excellent lit pour aller dormir sur la canapé !

Nous en profitons pour faire une aparté au sujet de François, le commerçant du coin que nous a présenté Josh car “il parle français”. François est un maghrébin qui a vécu en France quelques années avant de partir réussir aux US. Et il mérite bien qu’on le présente ici pour plusieurs raisons. Le coeur sur la main, il a tenu à nous offrir des boissons parmi son étale. Lorsque nous sommes revenus un autre jour pour faire des courses, il nous a fait un énorme rabais. Pourquoi ? Parce qu’il aime la France ! Et son point de vue est très intéressant. Il a quitté la France car il n’aurait jamais pu monter dans l’échelle sociale, chose qu’il a réussie à faire aux US avec 50$ en poche à son arrivée en 1985. Il possède maintenant une grande épicerie, il est propriétaire et vit très bien selon ses dires. Mais, car il y a un mais, la France lui manque car selon lui d’un point de vue gastronomique rien n’égale la qualité des produits français. Et au delà de l’aspect culinaire, c’est au niveau de l’intégration : a priori il a été beaucoup plus victime du racisme aux US qu’en France, et les américains ne seraient pas chaleureux. Bref il ne rêve plus que du jour où il va revenir dans l’hexagone. François, un petit bonhomme adorable avec le coeur sur la main (et un accent arabo-anglo-français très rigolo). Fin de la parenthèse ;)

La côte sauvage du PacifiqueAprès notre visite nocturne de SF et une nuit réparatrice, notre hôte nous propose de le suivre en ce dimanche pluvieux : il a invité sa copine à une échappée sur la côte sauvage au sud de SF à Half Moon Bay. On en a profité ! Et nous voilà partis dans une BMW louée pour l’occasion avec Josh et Megan à la découverte de l’océan Pacifique. C’est magnifique ! De hautes falaises fouettées par d’immenses vagues que de valeureux surfers tentaient de dompter (ainsi que le froid, car l’eau y est glaciale). Nous avons fait une courte pause dans le petit village mexicain typique de Pescadero où nous avons englouti les spécialités locales. Bref une journée champêtre qui nous coupe totalement de nos visites habituelles ! C’est ça aussi le Couchsurfing :) Sur le chemin du retour, Josh nous a conduits à des points de vue magnifiques sur la ville de SF et le Golden Gate (que nous avons shooté à fond cette fois-ci !). Et il faut le souligner, vu que le temps était pluvieux, le fameux pont était visible ! Car en permanence traîne un brouillard sur la Bay of SF, sauf en cas de pluie, ce qui est très rare. Le soir nous n’avons pas traîné, le décalage horaire et les 22h éveillées de la veille se faisant sentir : Josh nous a laissé son appart (un ange !) pour la nuit.

Cable CarUn nouveau jour se lève, et ensoleillé cette fois-ci ! Nous filons sur le port pour réserver nos billets pour la visite d’Alcatraz le lendemain et en profitons pour flâner dans le Ferry Building où plein de petites échoppes se tiennent au coude à coude : notre repas du midi fut composé d’une véritable baguette, de petites saucisses assaisonnées et d’un fromage (californien!) digne de ce nom ! La digestion à peine entamée, nous avons filé vers le quartier très élevé (en altitude) de Telegraph Hill. La Coit Tower trône sur la ville et offre un point de vue époustouflant ; voir les photos ! Nos pas nous mènent ensuite dans le quartier cosy de North Beach où de belles demeures se dressent à la verticale alors que la route, elle, forme une pente vertigineuse ! Enfin un petit tour dans Chinatown qui dépayse bien plus que celui de New York. Puis retour chez notre hôte avec qui nous partageons un verre de l’amitié avant de le laisser pour rejoindre nos nouveaux hôtes - Kyle et Briana - pour les 2 prochaines soirées, dans le quartier très cossu de Oakland/Berkeley (l’université). Soirée très sympa autour de bières fabriquées maison (à notre retour on tente l’expérience !) et d’une pizza aux légumes faite maison également. Aparté : une pensée pour Fabien qui se trouvait à SF également, mais le temps passé avec nos hôtes ne nous a pas permis de dîner ensemble.

Cable CarDécidément nos hôtes San Franciscains sont d’une gentillesse énorme : nous avons les clés de la maison et pouvons aller à notre rythme ! Une fois prêts, nous partons pour continuer la visite de SF. Nous nous rendons directement sur le port pour prendre le ferry vers la fameuse prison d’Alcatraz : une visite excellente de 2h sur l’île cinglée par des vents froids à l’aide d’audio guide in French. L’histoire de cette prison est contée au travers des témoignages d’anciens prisonniers et gardiens. L’ambiance sonore fait qu’on s’y croirait ! A faire ! La visite terminée, le ferry nous ramène à terre alors que nous avons l’estomac dans les talons. Mais un autre programme a été décidé avant de remplir nos panses. Nous attrapons un Cable Car, le fameux tramway de SF qui ne sert plus qu’aux touristes aujourd’hui. Celui-ci nous amène à quelques encablures (les américains comptent en blocs - ou pâtés de maisons/immeubles si vous préférez) de notre prochaine destination. Mais avant nous traversons le quartier victorien de Nob Hill avec ses grandes maisons magnifiques à bow-window. Puis enfin nous arrivons dans Japantown : c’est ici que, pour une modique somme (comparée à la France), vous pouvez manger des plats japonais d’une qualité incroyable ! Une fois rassasiés, une longue marche nous attends jusqu’au BART (le RER, bis repetita) car nous devons rentrer : nos hôtes nous attendent pour nous emmener faire de l’escalade dans les collines entourant SF. Après cette séance sportive, la soirée s’est terminée par une séance photo de la baie de SF de nuit puis par une soirée crêpes cuisinées par nos soins pour remercier nos hôtes (Bastien & Elodie, importateurs de crêpes from Nantes ;)

En conclusion, San Francisco est la ville que nous avons préférée. Elle offre un cadre de vie très agréable, une mentalité complètement différente de l’Est des USA, et, cerise sur le gâteau, on les comprend (car il faut avouer qu’on avait du mal avec l’anglais américain de l’est qui ressemblait plus à un machouillage qu’à des mots distincts). Bref, une ville où il fait bon vivre !

Attention : Demain nous partons vers les grands parcs nationaux une fois la voiture de location récupérée (ça va être marrant … Ils conduisent comme des fous). Du coup nous aurons accès à internet de manière sporadique et risquons de donner moins régulièrement des nouvelles pendant 1 mois. Ceci dit pour les plus inquiets, nous avons toujours notre téléphone (si le réseau suit).

Voir les photos de San Francisco.

Tags: , ,

 
8

La baraque d’Obama : Washington DC

Posted by admin on sept 13, 2009 in Tour du monde

10 & 11 Septembre : Washington DC

Le capitolNous quittons Philadelphie pour rejoindre Baltimore où nous serons hébergés par Jessica et Rigel, un couple de couchsurfers américains que nous avions reçu à Fontainebleau. Pour changer de notre car low-cost nous décidons de prendre une ligne régulière : la fameuse “Greyhound”. Bon…ben si un jour vous souhaitez voyager en car aux US, privilégiez les compagnies low-cost (du moins Megabus) : elles sont beaucoup moins chères, leurs cars sont plus confortables et modernes, pas besoin d’attendre 1h avant d’embarquer, et surtout les stations ne sont pas paumées dans les quartiers craignos peuplés de gens cheloux. Nos hôtes nous indiqueront plus tard que les mecs tout juste sortis de prison ou les militaires se voient remettre un billet Greyhound pour regagner leur domicile…ok, good to know!

Enfin bref, 2h30 plus tard nous approchons de Baltimore, ville où nous dormirons et de laquelle nous rejoindrons Washington DC qui est à moins d’une heure via le train de banlieue. Après avoir rencontré il y a plusieurs mois Jessica et Rigel, nous sommes ravis de les revoir et de rencontrer des visages connus sur une terre qui l’est moins. Nous avons été très bien reçus dans un appart’ spacieux situé au 11ème étage, offrant une belle vue sur Baltimore et juste à côté de la gare. Après avoir grignoté des frites à l’ail (délicieux) arrosées de quelques bières dans un pub du coin, nous filons nous coucher afin de recouvrer des forces pour le lendemain.

Le stars & stripes devant l'obélisqueVers 11h du matin, le train local - nommé MARC - nous mène pour 5€ à Union Station, la gare magnifique de Washington DC (à ne pas confondre avec l’état de Washington situé au nord ouest des US). Le lieu donne le ton : imitation des architectures grecque, romaine et européenne sur plusieurs étages où sont réparties de petites échoppes (magasins de souvenirs, Starbucks, stands de bouffe, etc.). Une fois sortis du bâtiment, nous rejoignons en quelques minutes The Mall : immense rectangle de verdure d’une longueur de 3,5 kms regroupant la quasi totalité des bâtiments à voir à Washington DC. On note au passage, et ce où que l’on se trouve, la présence des forces armées, ça rigole pas, la sécurité, chez Obama. La première journée, nous la consacrons aux édifices connus : le majestueux Capitole d’un côté du Mall, le Lincoln Memorial de l’autre, et l’obélisque situé à équidistance des deux premiers. On en profite pour voir quelques Memorials à droite et à gauche (Vietnam, Corée, 2ème Guerre Mondiale, …) et la baraque d’Obama : la Maison Blanche. Les photos parlant d’elles-même, nous vous laissons consulter l’album.

Le chapeau de LincolnLa seconde journée est consacrée à la visite d’une partie des nombreux musées gratuits qui bordent le Mall. Nous commençons par celui de l’histoire des natifs (au sens large : indiens d’Amérique du nord, mayas, aztèques, etc.) : 4 étages dédiés à ce qu’ils étaient et ce qu’ils sont aujourd’hui avec de nombreux objets issus de leur culture. Nous prolongeons notre visite par le musée de l’histoire américaine qui regroupe des objets de la culture US (voitures, locomotives, uniformes des différentes guerres, objets incongrus comme le chapeau de Lincoln). Enfin, nous terminons par le musée de l’air et de l’espace où certains aéronefs sont exposés tels que le célèbre Spirit of St Louis, Apollo 8, etc. On peut également voir des fragments ramenés de la Lune. Un musée à l’américaine, quoi! : immense !

Bilan de notre passage au coeur de la capitale américaine : on s’est bien usé les semelles pendant 2 jours à arpenter le Mall dans un sens puis dans l’autre et à piétiner dans les musées. Nous avons eu la chance de tomber sur l’ancien bâtiment de la Post Office qui, hormis proposer une multitude de petits stands de nourriture, nous a permis de monter tout en haut de son ancienne tour-horloge pour nous offrir une vue imprenable sur Washington DC.

On a d’ailleurs eu la chance d’y croiser de petits bonshommes à longues barbes accompagnés de leurs femmes, vêtues de robes unies longues et coiffées de bonnets blancs: des Amish! (communauté archi protestante qui refuse le progrès et se déplace toujours en carriole). Quant au 11 septembre, nous avons seulement noté que les policiers avaient sortis l’artillerie lourde en lieu et place de leur flingue de service (fusil à pompe et genre de Famas). En tous cas c’est une ville très propre et très sécurisée où on peut gambader avec son appareil photo. A y vivre cependant, à notre avis, elle serait sans doute trop aseptisée.

Maintenant il est temps pour nous de quitter la côte Est et de rejoindre l’autre côté - l’Ouest. Petite anecdote et info qui ne vous servira sans doute pas : le train de banlieue - MARC, ce feignant - ne fonctionne pas le weekend. C’est malin, on avait prévu les billets. Obligés de prendre une ligne régulière Amtrak qui coûte 4 fois plus cher pour le même trajet de Baltimore à Union Station - Washington DC. Une fois la capitale ralliée, direction le métro qui lui, est donné. Dans l’aéroport nous avons même eu le droit à la fanfare pour l’arrivée de vétérans de la seconde guerre mondiale. Et maintenant nous voilà dans un avion US Airways à destination de San Francisco à écrire ce billet (Pffff … 7h de vol avec une escale à Phoenix - Arizona : yeah baby !)

De nouvelles aventures prochainement !!
Et info importante : nous avons maintenant 9h de décalage avec la France : quand il est midi chez vous, il est 3h du mat’ ici !

Voir les photos de Washington DC

Tags: , , , ,

 
2

Notre road-trip aux USA

Posted by admin on sept 7, 2009 in Tour du monde

Elément important pour suivre nos aventures, nous venons de nous rendre compte que nous n’avions pas publié notre parcours d’1 mois 1/2 aux USA. Oubli rattrapé, ci-dessous voici notre trip :

Nous sommes arrivés le 1er septembre à Boston et nous restons jusqu’au 12 septembre sur la côte est pour visiter les villes suivantes : Boston, New York, Philadelphia et Washington / Baltimore.

Est des USA

Puis un avion nous mènera sur la côte ouest. Nous passerons quelques jours à San Francisco avant de récupérer une voiture de location pour 1 mois afin de visiter les grands parcs nationaux de l’ouest américain (Grand Canyon, Yosemite, Zion, Death Valley, Yellowstone, etc.). Notre carrosse nous portera également à Las Vegas et Salt Lake City. Nous terminerons notre trip américain par Los Angeles avant de décoller le 15 octobre pour les îles Cook dans le Pacifique.

Ouest des USA

Le planning aux USA en “chiffre” :
1 sept : Boston
3 sept : New York
7 sept : Philadelphia
9 sept : Washington / Baltimore
12 sept : San Francisco
16 sept : Départ pour les grands parcs nationaux / Las Vegas / Salt Lake City
12 oct : Région de Los Angeles
15 oct : Départ vers d’autres terres !

Tags: , , ,

Copyright © 2019 (wa)wash ‘n blog All rights reserved. Theme by Laptop Geek.