2

Streets of Philadelphia

Posted by admin on sept 10, 2009 in Tour du monde

Philadelphia8 septembre : “Adriaaaaaaanne” s’écriait Rocky en montant à petites foulées les marches du musée de Philadelphie. Nous, nous aurions plutôt crié “Aïe aïe aïe”. Mais petit retour en arrière pour reprendre le fil de notre histoire.

Nous avons quitté New York et sa faune, en bus, avec la même compagnie que précédemment : Megabus. Rien à dire ! Nous avons une fois de plus réussi à choper les places au-dessus du chauffeur, confort parfait. Une fois la ceinture de sécurité bouclée, nous voilà partis pour Philadelphie (Philadelphia in english ou Philly pour les intimes). Rien de particulier à raconter : de grosses autoroutes, des arbres sur les côtés. Ca en devient monotone ! Profitons-en pour parler météo : un temps grisonnant mais accompagné d’une chaleur lourde, humide. Il doit bien faire dans les 26°C. Cela sera comme ça pendant tout notre périple à Philly.

Rocky BalboaA propos de Philly, on parle, on parle, mais nous voilà déjà arrivés dans cette ville, berceau de l’Amérique ! Première capitale historique du pays et 2ème plus grande ville de la côte est (9 millions d’habitants avec l’agglomération). On a longtemps hésité à mettre le cliché classique du centre ville au lieu de la photo prise dans les quartiers populaires … Car comme l’annonce le Guide du Routard, Philly “est une des villes les plus sûres du pays”. Il parle sans doute de Philadelphie en Corrèze (si jamais un tel bled existe). Il faut savoir que c’est au contraire l’une des plus meurtrières avec plus d’1 assassinat par arme à feu par jour. Ca c’est pour le côté sensationnel de notre voyage :  “Ouah les ouf, ils visitent les ghettos”. Hormis le côté oppressant dû à l’insécurité, ça fait petite ville (mais où sont tous les habitants ???) et même jolie dans ses quartiers les plus historiques.

Tout d’abord Philly a inspiré plusieurs scénaristes. C’est ici que Rocky se fit connaître. Nous avons pu monter les fameuses marches que le boxer grimpait lors de ses entraînements. Même la statue du film est visible en bas du bâtiment. Vous pouvez ajouter “Streets of Philadelphia” à votre liste : l’histoire d’un homo atteint du sida et la fameuse chanson de Bruce Springsteen. Plus récemment c’est “History of Violence” avec Viggo Mortensen, et pour les adeptes des séries, Cold Case se passe également à Philly. Bref un cadre idyllique pour les ambiances sombres et quartiers mal famés.

De notre côté, nous avons été hébergés par Stas, un jeune homme vivant dans le quartier sud avec 3 colocs. Nous avons été très bien accueillis et grâce à lui nous avons enfin pu tester un véritable restaurant à hamburger, chez “Johnny Rockets” : imaginez un décor tout en alu avec des banquettes en sky rouge et un juke-box crachant des morceaux des années 60 à 90. Et le repas, un régal (dans la mesure où ça reste un hamburger car rien ne vaudra le beurre blanc de mamie !!!). Au passage on fait un petit coucou à sa chatte Spooky, adorable et odorant animal :P

Le premier parlement américainPour la partie culturelle, nous avons visité le parc de l’indépendance, ultra sécurisé par des rangers (et chewing gum interdit, si jamais on voulait faire une bombe à la McGyver). Dans ce parc il y a l’Indépendance Hall (patrimoine mondial de l’Unesco) où fut signé la constitution américaine le 4 juillet 1776, marquant la libération des US de son emprise britannique. Lançons un cocorico, puisque pour cet épisode, dixit un ranger et le fantôme de Benjamin Franklin (ils ont de ces inventions les ricains …) : “sans les français, les Etats Unis ne seraient pas indépendants !”. Puis nous avons continué notre balade dans la partie historique de la ville (Liberty Bell, Old City Hall, …), sans oublier de goûter à la spécialité locale : le cheese steak (mélanger des oignons fris avec de la viande de boeuf hachée et le tout avec de la vache-qui-rit mis dans un morceau de baguette, je pense que vous approcherez de ce que nous avons testé). Pour finir notre tour de Philly, nous avons emprunté une de ces anciennes rames de tram reconverties en bus (sans suspension !) de couleur violette. Le plus simple c’est d’aller voir les photos, ce sera sans doute plus parlant ;)

Exposition Magic GardensA noter également notre visite des Magic Gardens : la maison d’un artiste entièrement en mosaïque, du plafond jusqu’au sol en passant par les toits et le jardin. Imaginez une multitude de bouts de miroir, de carrelage, de dessins, de verre, de roues de vélo, etc. Isaiah Zagar, auteur de cette oeuvre et influencé entre autre par le facteur Cheval, en a profité pour refaire quelques autres façades dans Philly. Un peu de couleur scintillante pour réjouir les coeurs, c’est très agréable.

Voilà ! Nous quittons Philadelphie pour Baltimore (où nous serons hébergés) et visiter Washington DC. Nous sommes entiers, malgré quelques nuits agitées par le bruit incessant des sirènes. Philadelphie, cette ville au joli nom, ne nous manquera pas bien qu’elle gagne à être connue et qu’elle possède le bâtiment historique le plus important des US.

Ps: si vous avez dans vos connaissances quelqu’un du guide du routard, merci de lui signaler l’erreur.

Photos de Philadelphie

Tags: , ,

 
7

New York city, baby !

Posted by admin on sept 7, 2009 in Tour du monde

Du 3 au 6 septembre : nous voici à New York City, la ville qui ne dort jamais paraît-il, appelée également la grosse pomme (Big Apple). Récit de nos aventures new-yorkaises.

New York depuis l'Empire State BuildingTout d’abord retour à Boston ! Nous prenons place à bord de notre car low-cost pour rallier New York. A 9€ le trajet, nous nous retrouvons dans un car flambant neuf à étage et les places au-dessus du chauffeur sont libres. A nous les joies des routes américaines grandeur nature ! Résultat : c’est vert, c’est très vert. On a de la forêt pendant tout le trajet. Les autoroutes son larges : minimum 2×3 voies, mais elles sont dans un état moyen. Le déjeuner sommaire englouti à bord s’amusait à faire du yoyo dans nos ventres. Enfin bref, merci Megabus, c’est pas cher, de qualité et ça amène loin. Tout ça pour dire que 4h30 plus tard les premiers gratte-ciels de New York apparaissent devant nous. Les premiers yellow cab emplissent la chaussée. Les premiers signes d’impatience (de visiter) se font sentir.

Dépotés à l’angle de la 7ème avenue et 28ème rue, lourds de nos gros sac à dos, nous hélons un des fameux taxi jaunes. Au seul signe de la main, notre coursier se gare à nos pieds : direction l’angle de la 3ème avenue et 47ème rue. Nous voilà arrivé à l’auberge de jeunesse YMCA Vanderbilt. Bonne surprise : nous prenons possession d’une chambre pour 2 personnes. Pas de dortoir ! Affaires jetées dans un coin, nous courons arpenter les rues numérotées de Manhattan : les avenues transpercent New York du nord au sud, quant aux rues, elles vont d’est en ouest. Pour vous mettre dans l’ambiance fofolle de cette mégalopole, imaginez des tours à s’en tordre le cou pour espérer voir leur sommet, des boulevards grouillant de voitures et de yellow cab et des trottoirs chargés d’autochtones et d’étrangers.

Première visite : nous montons au 86ème étage de l’Empire State Building (plus haut gratte ciel depuis la chute des twin towers), et ce en quelques secondes seulement (wiiiiiz font les ascenseurs !). C’est très haut et la vue est magnifique, surtout lorsque le soleil met son bonnet de nuit et file se coucher. Nous courons faire de même après une petite visite à la Chrysler Tower et avoir enfilé quelques mets dans ce genre de restaurants typiques de NYC : un grand buffet de salade, fruits, viandes, légumes en libre service dans lequel vous puisez, puis pesez puis payez avant d’engouffrer.

Statue de la libertéDès le lendemain matin, après un petit déj thé / bagle / salade de fruits (ce sera notre régime pendant tout notre séjour), nous allons au sud de Manhattan pour la seconde visite typique du touriste à NYC : les fameuses îles Liberty et Ellis qui ont la particularité d’abriter réciproquement la statue de la liberté et l’ancien service d’immigration. Loin de nous l’idée de faire un grand discours, pour résumer : il faisait très beau (pas un nuage et 28°C) et la balade en mer pour rallier ces îles fut très agréable. La statue de la liberté n’a pas bougé, et Ellis Island offre une exposition intéressante sur le traitement des immigrés depuis le XIXème siècle.

Quelques tours de métro plus tard (on se croirait dans un film : ambiance sombre, souffle chaud caressant les aisselles ruisselantes …), on traverse China Town (endroit très … chinoisant), on chope 2 plats locaux (poulet à l’ail et boeuf à la sauce d’huïtre) et on file “visiter” Ground Zero (lieu où se tenait les 2 tours ; 15 ans plutôt Bastien avait pu les observer ; un vaste trou et un grand chantier aujourd’hui) et petite promenade sur les bords de l’Hudson River (celle qui a accueillit un avion de ligne en détresse il y a peu … Souvenez vous !). Après cette randonnée (quelques kilomètres engloutis), nous optons pour le repos du guerrier.

Central ParkA nouveau jour, nouvelle quête : où trouver un maillot officiel de football américain ? Partout, mais en version King Kong … Un pyjama quoi ! La matinée est dédiée au shopping et à la visite de magasins immenses pour habiller ces demoiselles. Puis nos pas nous mènent sur la 5ème avenue et ses boutiques de luxe où Dolce & Gabana côtoient Cartier et autres noms dédiés aux bourses pleines. Un petit stop s’impose chez Disney pour se rafraîchir de la forte chaleur et retomber en enfance quelques minutes. Sur 3 étages dans un décor féérique s’exposent les peluches et autres joujoux signés Disney. Pour la pause déjeuner, on décide de comparer le McDo américain à son frère français. Le second l’emporte haut la main avec ses hamburgers plus goutus, son plus large choix et son prix plus modéré (et où sont les supersize ??? On nous aurait menti !). L’après midi se passe dans le poumon vert de la ville : Central Park. Un immense parc nivelé de plusieurs hectares bordés de building permet au citadin de se mettre au vert, voir faire de la barque, courir, respirer. Après ce bon bol d’air, retour au bercail.

Un nouveau jour se lève, nous sommes prêts dès l’aube pour rallier Harlem et partir en chasse d’une messe avec des chants Gospel. Le premier essai fut infructueux : une messe classique en anglais c’est chiant (faut le dire). Au second coup, bingo ! La Mount Moriah Baptist Church (rien à voir avec le Seigneur des Anneaux) nous a accueilli (moyennant finance et quête) avec des vibratos prenant ! Une expérience à vivre. En bonus un petit extrait enregistré : gospel.mp3. Remis de nos émotions, nous quittons Harlem pour Greenwich village : quartier résidentiel très mignon avec ses arbres sur les trottoirs et ses bourgeois pour le peupler. Time SquareAu hasard d’une rue nous tombons sur une des maisons de “Sex on the city” (pour les connaisseurs). On se nourrie de quelques mets mexicains dans un pub avant de faire une petite pause à Washington Square, parc attenant à l’université de NYC. Puis promenade dans le quartier des artistes : SoHo ; plein de petits restos qui ont l’air plus appétissants les uns que les autres. Nous terminons par Time Square et Broadway où les immeubles dégueulent de lumière projetée par d’énormes panneaux publicitaires vantant les qualités de Coca Cola, M&M’s, les super productions américaines, etc. Le chemin du retour vers notre YMCA nous mène à la Jewelery way, rue où des bijoutiers vous proposent derrière leur vitrine des diamants à plusieurs milliers de dollars.

Notre aventure New Yorkaise s’arrête ici. Philadelphie et Anastasios, notre futur hôte, nous attendent pour de nouvelles aventures. M’sieur, dame, à vot’ bon coeur ! Si vous avez aimé la visite, pensez à nos bourses. Nous acceptons virement, espèce, commentaires sur le blog, mails et coups de fil !

Voir les photos de New York (plusieurs pages !)

 
2

Notre road-trip aux USA

Posted by admin on sept 7, 2009 in Tour du monde

Elément important pour suivre nos aventures, nous venons de nous rendre compte que nous n’avions pas publié notre parcours d’1 mois 1/2 aux USA. Oubli rattrapé, ci-dessous voici notre trip :

Nous sommes arrivés le 1er septembre à Boston et nous restons jusqu’au 12 septembre sur la côte est pour visiter les villes suivantes : Boston, New York, Philadelphia et Washington / Baltimore.

Est des USA

Puis un avion nous mènera sur la côte ouest. Nous passerons quelques jours à San Francisco avant de récupérer une voiture de location pour 1 mois afin de visiter les grands parcs nationaux de l’ouest américain (Grand Canyon, Yosemite, Zion, Death Valley, Yellowstone, etc.). Notre carrosse nous portera également à Las Vegas et Salt Lake City. Nous terminerons notre trip américain par Los Angeles avant de décoller le 15 octobre pour les îles Cook dans le Pacifique.

Ouest des USA

Le planning aux USA en “chiffre” :
1 sept : Boston
3 sept : New York
7 sept : Philadelphia
9 sept : Washington / Baltimore
12 sept : San Francisco
16 sept : Départ pour les grands parcs nationaux / Las Vegas / Salt Lake City
12 oct : Région de Los Angeles
15 oct : Départ vers d’autres terres !

Tags: , , ,

 
4

Les chaussettes rouges de Boston

Posted by admin on sept 4, 2009 in Tour du monde

Maison américaineMercredi 2 septembre : nous avons passé la nuit dans la banlieue de Boston, hébergés chez Pamela et sa famille qui habitent dans une rue typiquement américaine. Y a des drapeaux américains un peu partout, les maisons sont toutes en bois et très grandes pour la plupart. Un peu plus et on se serait crû dans le Wisteria Lane des Desperate Housewives… Nous avons donc été accueillis par les Golden comme des rois. Pamela nous a cuisiné une recette succulente aux crevettes (on a récupéré la recette pour vous faire goûter !). Nous avons dormi dans un salon rempli d’antiquités, sur un matelas gonflable américain (c’est à dire 2 fois plus épais que les nôtres…impressionnant !)

Ce matin, Emma, la cadette de la famille, nous a emmenés prendre un p’tit déj typique dans un diner’s. Au menu: pancakes, toast, bacon, oeufs et pommes de terre sautées (et oui, ce fut une surprise :D) delicious !

Boston depuis le ferryOn a enchaîné avec la visite de Boston, une des villes les plus historiques des USA (enfin bon…rien à voir avec nos tas de châteaux forts et de grottes préhistoriques, on vous prévient tout de suite). Pour les curieux, c’est là entre autres que la guerre d’indépendance américaine a débuté. Quant aux “chaussettes rouges”, c’est la traduction quasi littérale du nom de l’équipe de baseball très renommée du coin : les Red Sox.

Nous avons donc passé notre matinée à suivre une ligne rouge qui serpente au sol et qui mène aux endroits les plus importants de Boston (qui comprenait, pour les Capessiens, la Custom House et la maison d’Ann Hutchinson…Nathaniel, quand tu nous tiens !) : la Freedom Trail. Le parcours s’est achevé par la montée harassante des 284 marches de l’obélisque, duquel on a une vue imprenable sur la ville. Nous sommes rentrés dans le centre en prenant le ferry (très belle balade) et on a dégusté un bol de Chowder (soupe crémeuse de homard et de poisson typique de la Nouvelle Angleterre) bien mérité. On a ensuite flâné dans le charmant quartier (posh) de Beacon Hill et puis on a réussi à prendre le métro (le “T”) pour rejoindre nos hôtes sans se planter. Bastien sur la ligne rouge

Après ça, et bien qu’en en ayant plein les pattes, on nous a emmenés dans un petit village à quelques bonnes minutes de Boston : Lexington, encore un lieu historique, où le premier coup de canon de la révolution aurait été tiré (par ces *** d’anglais, of course :D)
Et puis enfin, on est tous rentrés manger chez Pamela autour de pizzas et de crêpes maison (oui, on fait dans le léger). Dernière nuit dans le salon des Golden, demain on met les voiles pour la Big Apple!

Voir les photos de Boston

Tags: , ,

 
2

Good morning America !

Posted by admin on sept 3, 2009 in Tour du monde

Nous voici enfin sur le territoire américain ! Un vrai décor de série TV ;) Mais avant de parler de nos visites (dans un prochain billet), 3 choses à noter :

- Nous avons un numéro de portable américain si l’envie vous prend de nous avoir au téléphone. Pour les heureux possesseurs d’une Freebox (peut-être pour les autres, à vérifier), votre appel sera gratuit (http://www.free.fr/adsl/telephone.html) ! Nous appeler : pour les appels internationaux depuis la France composer le 00 puis le code du pays (+1 pour les USA) et enfin notre numéro 617-943-0746.

- Pour info : nous avons 6h de décalage avec la France. Lorsque vous partez déjeuner sur les coups de midi, il n’est que 6h du matin ici. Et à 18h en France, il est midi sur la côte est des USA.

- Des photos complétant celles sur le blog, seront ajoutées au fur et à mesure dans cette partie du site : http://www.wawash.com/photos/tour-du-monde/

 
4

Une rentrée pas comme les autres

Posted by admin on sept 2, 2009 in Tour du monde

Elodie en pleine rédaction Aujourd’hui 1er septembre, y’en a qui repartent bosser et y’en a d’autres qui commencent leur périple autour du monde… On a préféré opter pour la deuxième solution ! Nous voyageons donc en une seule et même journée (beaucoup plus longue qu’à l’accoutumée) sur terre, sous terre et au-dessus de la Terre (vaste programme!).

- 6h: réveil difficile et dernière vérification de nos 2 beaux sacs à dos tout neufs pour prendre le train de Fontainebleau après avoir passé une dernière soirée avec nos amis (merci Michel pour le magret de canard! un délice - et merci Steph pour l’hébergement et le lever aux aurores).

- 7h50: Arrivés sur Paris, nous rejoignons la gare du Nord pour prendre l’Eurostar. Dans les couloirs du métro, tous les parisiens sont speed et tirent la tronche.

- 9h13 : première expérience de voyage sous la mer pour Bastien (ouais, bah on voit rien quoi! C’est noir et puis c’est tout). On recule d’une heure.

- 11h30 (heure française, c’est bon, vous suivez?): arrivée à Londres, dans la nouvelle gare de St Pancras, magnifiquement rénovée. La ligne de Picadilly Circus nous mène directement (enfin “directement”…ça met pas mal de temps quand même) à l’aéroport d’Heathrow où nous attends notre avion pour Boston.

- 14h55: A peine le temps de manger dans un sushi bar que nous devons nous présenter à l’embarquement. Une fois là bas, contrôles de sécurité drastiques et interdiction de prendre des photos de l’avion (on a dû effacer la belle pin-up de l’appareil). Personne ne sourit, ça déconne pas vers les USA!

- 16h: Décollage avec la compagnie Virgin Airlines. Les hôtesses distribuent des boissons et à manger sans arrêt, ça change des low cost! Par contre, les sièges ne sont malheureusement pas beaucoup plus confortables et on se tortille vite dans tous les sens pour limiter les dégâts. Ici encore, on recule de 6h…on déguste donc notre deuxième repas de midi dans l’avion. On survole Le sud du pays de Galles, Dublin, l’Atlantique et le Canada avant d’arriver enfin en territoire Américain.

- 23h30: atterrissage à Logan Airport … Sauf qu’ici il est 17h30 !! La journée n’est pas terminée !

Une chose est sûr : notre tour du monde a commencé et dès demain nous commençons les visites :)

Tags:

 
6

Tour du monde : le projet

Posted by admin on août 7, 2009 in Tour du monde

Le 1er septembre 2009, nous (Elodie et Bastien) nous envolerons pour notre tour du monde d’une durée de 10 mois. Le thème au sens large : l’ancien empire britannique (non exhaustif). Ce sera tout naturellement que notre périple débutera en Angleterre et se prolongera dans les pays suivants :

  • The USA - 1 mois 1/2
  • Cook islands - 1 semaine
  • New Zealand - 2 mois environ
  • Australia - 5 mois environ
  • Singapour - rapide passage d’une journée
  • India - 1 mois environ
  • Pour terminer par … l’Angleterre en juin 2010. Ci-dessous la map monde qui retrace notre futur parcours aérien autour de notre bonne vieille planète !

    Map Monde de notre tour du monde

    Tags: ,

     
    2

    Préparatifs à un tour du monde

    Posted by admin on mar 18, 2009 in Tour du monde

    Beaucoup de questions nous sont posées sur l’hébergement, les visas, le budget, etc. Ci-dessous quelques éléments concernant notre préparation :

  • Nous sommes inscrits au projet CouchSurfing qui permet d’accueillir des personnes sur son canapé. Après avoir reçu des américains, anglais, suisses, autrichiens, etc. sur Fontainebleau, nous comptons rencontrer des personnes via ce réseau. Si ce projet vous intéresse, je vous invite à consulter le site ou à rendre visite à notre profil.
  • Nous avons prévu de travailler en Australie et en Nouvelle Zélande au travers d’un visa Working Holiday (respectivement 98 et 55€). Pour le reste, aucun visa (à l’exception de l’Inde pour laquelle nous devrons les demander en Australie)
  • On a vérifié les passeports : date de validité et conformité (pour les USA) : tous les modèles ne sont pas acceptés, voir ce site dans le cas des états unis
  • Une carte bleu de type Gold ou Premier qui a l’avantage d’offrir une assurance santé (pour 3 mois), annulation et bagages à toute la famille
  • Une assurance complémentaire en cas de soucis de santé. Nous avons choisi AVI, recommandée par le Routard. Elle coûte 49€/mois
  • Notre tour du monde - pour les principales escales - se fera en avion. Nous avons pris des billets RTW de “The Great Escapade” qui nous permettent pour 1600€ de réaliser notre périple.
  • Démission pour ma part et mise en disponibilité d’une année pour Elodie
  • Tout un tas de trucs achetés : sacs à dos, dico, guides touristiques, vêtements, etc.
  • Tags: ,

    Copyright © 2019 (wa)wash ‘n blog All rights reserved. Theme by Laptop Geek.