Delhi la grouillante

Posted by admin on juin 15, 2010 in Tour du monde |

Nous nous réveillons dans le train en cette matinée du 12 juin. Une fois les couchettes relevées, la famille dont nous vous parlions s’est retrouvée de nouveau dans notre compartiment … Ca tient chaud tant de monde ! C’est heureux de quitter le wagon que nous sommes descendus à New Delhi vers 8h du matin. Première chose à faire arrivés en gare ? Trouver un moyen de transport bon marché ! Vu qu’on ne trouve pas le stand pour les courses pré-payées, on se tente la discussion directe avec les différents chauffeurs et rabatteurs. On a le droit à des prix exorbitants (encore plus cher que la dernière fois mais là pour une course plus courte …), un type essaie de nous emmener dans un centre non officiel d’informations pour touristes, un autre encore nous raconte que notre hôtel n’a plus l’électricité ni d’eau et qu’il en connaît un très bien ailleurs, etc. Finalement nous décidons de laisser tous ces vautours et nous nous éloignons quelque peu de la gare pour trouver … un cycle-rickshaw bon marché ! Evidemment nous sommes dans une immense ville et c’est difficile de se repérer, même pour notre autochtone de cycliste. Nous avons indiqué un bâtiment connu près de notre hôtel (la mosquée Jamma Masjid située dans le vieux Delhi) mais le pauvre a dû faire du zèle pour nous amener aux pieds de l’établissement vu que ses congénères l’ont baladé à droite et à gauche. D’ailleurs à quelques pas de l’hôtel, un gamin a sauté à l’arrière du véhicule pour discuter avec nous et surtout nous demander si nous descendions bien à l’hôtel City Palace. Notre réponse affirmative l’a amené à quitter l’engin et à courir à la réception avant nous pour indiquer au patron qu’il ramenait deux touristes (et ainsi toucher une commission). Alors que Bastien payait grassement le cyclo (tant d’effort mérite gros salaire), Elodie arrivait à temps pour préciser que nous avions réservé (par conséquent ce que disait le môme était du vent). Une fois les modalités remplies, nous nous installons dans la chambre et commandons un petit déjeuner. Le serveur nous demande un petit pourboire au passage, et quelques minutes plus tard c’est un “boy” qui nous réclame également un pourboire pour avoir ramené nos passeports (conservés par la réception le temps d’en faire des photocopies). Mais ils vont se calmer, là ??? … Pour nous changer les idées, nous décidons de visiter le quartier. Nous nous trouvons au coeur du bazaar spécialisé dans la papeterie : papiers muraux, cartons d’invitation, faire parts, etc. Il y a des boutiques partout et ça grouille ! C’est finalement à Delhi que nous retrouvons l’image qu’on se donnait de l’Inde : du monde partout, dans tous les sens, la saleté et les odeurs à leur extrême … En remontant la rue, nous décidons de contourner la mosquée (à la recherche entre autres d’un restaurant que nous ne trouverons jamais) et découvrons le coin des pièces détachées automobiles ; tout ce qu’il faut pour réparer votre bolide : des roulements, des klaxons (important ici !), des pots d’échappement, des jantes, etc. A propos des avertisseurs sonores, on pense avoir trouvé leur utilité : en regard à la densité du trafic (parfois 6 lignes sur une 2 voies), les rétroviseurs sont toujours rabattus, ne servant plus à rien … Ne pouvant plus vérifier leurs arrières, les chauffeurs n’ont d’autre moyen que de se repérer qu’aux coups de klaxon des bolides qui l’entourent ! Mais revenons à notre balade dans le vieux Delhi. Un peu plus loin nous arrivons dans le coin de la bouffe avec ses odeurs plus ou moins appétissantes … Et ses visions plus ou moins heureuses … … … Sur un des étals nous voyons des têtes de chèvres sanguinolentes, prêtes à être cuisinées et entourées de mouches ! La vue et l’odeur nous font déguerpir bien vite ! La balade nous a calmé pour le reste de la journée et nous restons terrés au frais, dans notre chambre jusqu’au lendemain matin.

13 juin … Dernière journée complète en Inde ! Et dernière occasion de faire du shopping !!! Nous laissons la visite culturelle de Delhi pour un éventuel prochain voyage. Aujourd’hui direction les Emporium de la ville dans le quartier propret de Connaught Place situé entre le vieux et le nouveau Delhi. Le temps d’une course en auto-rickshaw (après une longue marche, nous ne sommes pas dans le quartier le plus touristique), nous pénétrons dans une caverne d’Ali Baba avec pas moins de 4 …. euh non 6 ! … Enfin bref beaucoup d’étages et demi-étages remplis d’objets provenant de toutes les régions d’Inde. Nous parcourons méticuleusement chaque allée pour ne pas rater le moindre article. On trouve de tout : tapis, bronze, bijoux, papeterie, bois, meubles, jouets, vêtements, argent, marbre, poteries, peinture, cuisine, etc. Parfait pour nous ! D’une part il nous reste des roupies à dépenser et d’autre part nous avions raté quelques spécialités du Rajahstan (nous ne pouvions plus mettre la main dessus depuis Agra). Quelques heures plus tard, les poches bien allégées de billets orange et les bras plus que chargés (mais où va-t-on caser tout ça ???), nous sortons de l’emporium. Il est temps de déjeuner dans un établissement convenable qui va nous changer de la nourriture suspecte du petit hôtel très bon marché dans lequel nous sommes descendus. On jette un coup d’oeil aux alentours : McDonald. Nous n’y allons pas bien que ça doit être une expérience à part entière puisqu’ils ont adapté une partie de leur menu au goût indien ! (”Qui veut un hamburger à la tête de chèvre ?”) En revanche notre guide papier nous recommande un excellent établissement dans le bloc. Nous prenons donc place dans la salle climatisée de ce restaurant très propre et bondé : c’est dimanche, les familles aisées sont de sortie ! Au menu un Dosa (galette de riz fourrée) et un Thali (une multitude de petits plats autour d’un bol de riz) fabuleux ! De nouveau à l’extérieur, Elodie repère des petites boutiques : c’est reparti pour une session shopping ! Enfin, croulant sous les paquets, nous décidons de rentrer. Mais tout d’abord nous devons trouver un touc-touc. Un homme propose de nous conduire en mettant son Meter (comprenez son compteur) : très curieux puisque d’habitude les chauffeurs préfèrent prétexter une panne et proposer un forfait (qu’il faut bien évidemment négocier). Bon ! On accepte, nous verrons … Et c’est tout vu ! Sans être vraiment sûrs que son compteur fonctionnait convenablement, le monsieur nous a baladé un peu plus que nécessaire. A la fin nous nous sommes retrouvés à payer le double d’une course normale (4,50 €, c’est pas non plus la mer à boire, mais par principe …). Moralité : le forfait est finalement une bien meilleure solution, surtout quand on sait marchander ; pas de surprises au final ! Mais revenons à nos moutons. La fin d’après-midi est placée sous le signe des bagages. Il faut caser tout nos achats en vu de prendre l’avion le lendemain. Lorsque nos paquetages sont terminés, nous dînons et nous couchons pour notre dernière nuit en Inde.

Oh que la date du 14 juin est importante à nos yeux. C’est aujourd’hui que nous prenons le dernier avion de notre billet “tour du monde”. C’est aujourd’hui que nous rentrons en Europe. Et c’est aujourd’hui que nous revenons, après 10 mois de voyage, au point de départ : l’aéroport de London Heathrow. Mais revenons à notre hôtel. Nous nous levons de bonne heure pour les derniers préparatifs. Après avoir englouti le petit déj, nous descendons à la réception payer nos nuitée et appeler un taxi (ils avaient oublié …). Puis nous grimpons dans ce vieux tacot noir et jaune des années 60 (mais qui possède un autoradio dernier cri avec clé USB !) et nous goûtons aux joies des bouchons matinaux de Delhi (petit souvenir de Paris mais sous 40°C). Nous arrivons 1h30 plus tard à l’aéroport international, plus récent ou mieux entretenu (en apparence) que celui de Mumbai. Plein de gens se tiennent devant les portes, repoussés de temps à autres derrière une ligne par des policiers. Nous montrons patte blanche (passeport et ticket) et entrons dans cet espace aseptisé mais ô combien agréable qu’est le hall des départs. Nous enregistrons nos bagages, nous prenons nos boarding pass et vidons nos poches des derniers roupies pour du change (livre sterling pour notre prochaine étape) et du duty free. 13h00 ! Il est temps de prendre place à bord du vol VS301 de Virgin Atlantic pour 9h de vol. Heure d’arrivée prévue à 18h (heure anglaise ; soit 19h en France). Attachez vos ceintures, et c’est parti mon kiki !

1 Comment

Regis
juin 15, 2010 at 23:47

Eh Ben ! …
Quelle avanture !
Bon retour en Europe.


 

Reply

Copyright © 2019 (wa)wash ‘n blog All rights reserved. Theme by Laptop Geek.