0

Séance photos !

Posted by admin on fév 21, 2010 in Tour du monde

Hello à tous !

Nous essayons de rattraper notre retard question photos. Du coup si vous (re)consultez les derniers articles vous verrez que des petites images sont venues agrémenter nos écrits. De plus vous trouverez ci-dessous les liens vers les différents albums photos :

- Le Victoria
- Notre balade à Canberra et Sydney
- Nos mésaventures aux Blue Mountains

On vous embrasse tous et on retourne à nos pommes !

Elodie & Bastien

 
2

Au pays de la sécheresse humide

Posted by admin on fév 15, 2010 in Tour du monde

Nous avions laissé nos jeunes héros aux portes de Sydney dans un petit camping d’Emu Plains. Le soleil était enfin revenu et ils avaient projeté de prendre un train tôt le lendemain pour se rendre dans l’immense cité. C’est ainsi qu’en cette belle matinée du 10 février nos jeunes amis se réveillent aux aurores. Bien que le coin pour les tentes ait laissé une empreinte humide, les premiers chauds rayons du soleil estival se font sentir. Et alors qu’ils se préparent pour cette journée de visite - coup de théâtre - le téléphone sonne : un employeur de Batlow, la région des pommes située en plein coeur des Snowy Mountains et à 400 kms de là, leur propose de commencer dès le lendemain, ce que nos amis acceptent sans tarder ! Pour le coup ils décident de remettre la visite de Sydney à plus tard - décidément ils ne sont pas prêts de voir le fameux opéra - et chargent la voiture pour un retour express sur Tumut (ville attenante à Batlow mais qui offre plus de services en regard de la population respectivement de 6000 et 1000 habitants). Prêts à partir c’est à ce moment qu’intervient le second coup de théâtre : la clé sur le contact, impossible de démarrer la voiture !

Alors qu’un travail les attend à 400 bornes du camping, ils sont bloqués au fin fond d’un camping, relégués en bas d’une pente ardue, se demandant comment ils vont se sortir de ce pétrin. Heureusement une dizaine de jours auparavant, Elo et Bastien ont eu l’excellente idée d’adhérer à la RACV : une Roadside Assistance qui permet d’être dépanné gratuitement n’importe où en Australie. 1h30 d’attente plus tard, “l’assistance du bord de la route” arrive enfin pour annoncer son diagnostique : le mécano ne peut rien faire, le problème semble venir de la pompe à essence, il va falloir les remorquer jusqu’au garage le plus proche. Après avoir attaché sa camionnette à la Ford Falcon, il tire non sans mal son convoi dans le petit chemin à la forte pente. Mais après 2, 3 glissades il parvient enfin à extirper le véhicule de son trou. Maintenant nos jeunes amis n’ont plus qu’à attendre un plateau pour les emmener au garage sus cité. 1/2h plus tard, la journée avançant à grand pas et toujours bloqués à perpet’ du taf, ils apprennent que la voiture ne sera pas disponible avant 3 jours. Brans-le-bas de combat, ils appellent un taxi pour Hertz, louent une voiture et prennent la route pour Tumut. Hors de question de laisser échapper le boulot ! C’est ainsi qu’en ce 10 février qui restera dans leur mémoire, ils arrivent enfin dans le camping de Tumut dans lequel ils avaient déjà pris leurs marques et retrouvent les opossums qui habitent les environs (glanant chaque soir des bouts de pain - on dirait de gros chats au regard de chien battu).

11 février, debout à 6h pour être à temps au milieu des vergers. Le contremaître fournit à nos héros deux beaux sacs à mettre autour du cou et une paire d’échelles, et c’est parti pour une journée de cueillette de Royal Gala. Elo et Bastien travaillent ensemble dans la même ligne et ont pour but de remplir des Bin, immense caisse en bois de très approximativement 4m3. C’est un travail au rendement et chaque Bin remplie leur rapporte 45 AUS $ (environ 30 €). Pour leur premier jour, nos jeunes amis n’ont pas encore le coup de main et ils arrivent péniblement à remplir 4 Bins en 7h (et chaque Bin commencée doit être terminée). Mais n’écoutant que leur courage et se disant qu’ils ne peuvent que progresser, le lendemain ils commencent dès 6h30 pour essayer d’atteindre 6 voir 7 Bin mais c’était sans compter sur le changement de temps. En tout début d’après-midi nos héros sont contraints de terminer leur 5ème Bin sous une pluie diluvienne. Obligés de tout stopper, ils rentrent au camping. Les infos annoncent qu’il n’a jamais autant plu depuis 10 ans sur cette partie du pays ! Cela va sans doute améliorer leur problème de sécheresse … Le samedi, si le temps le permet, Elo et Bastien sont conviés à retourner bosser mais nos jeunes amis ont d’autres plans : il faut rendre la voiture de location et récupérer la Ford fraîchement réparée d’un problème électrique qui empêchait la pompe à essence de recevoir des commandes (dixit le mécano). Une nouvelle fois levés à 6h, ils prennent la route pour Sydney pour récupérer leur véhicule puis repartent aussitôt pour Tumut : 9h de route, 800 kms sous une pluie continue et le portefeuille bien allégé plus tard, ils sont de retour et se couchent tôt car - si le temps le permet - dimanche ils travaillent ! A 6h du mat’ de nouveau debout - il pleut toujours - leur boss leur indique que finalement vu le temps la cueillette des pommes sera compromise pour la journée. Du coup ils passent un dimanche pluvieux à s’occuper entre autres à l’écriture du blog …

Conclusion de l’histoire du jour : si jamais vous achetez des pommes Royal Gala d’Australie, ben p’têt bien qu’elles auront été cueillies par vos frenchies préférés !

La suite de leurs aventures prochainement …

Les photos des Blue Mountains.

 
1

Les aventures d’Elo et Bastos en Australie

Posted by admin on fév 10, 2010 in Tour du monde

Retrouvons nos 2 héros après le week-end prolongé de l’Australian Day (équivalent de la fête nationale) lors duquel ils ont dignement fêté l’évènement avec les australiens présents dans le camping. Les festivités passées, ils ont repris la recherche d’un boulot dans les environs, dans un domaine bien particulier : la cueillette de fruits !

Ce matin du 28 janvier ressemble aux autres … Après les quelques coups de fil de rigueur à la recherche d’un emploi, la journée est partagée entre des activités nautiques, gastronomiques (dans la mesure où on considère qu’un plat de pâtes avec des tomates se mange) et sociales. En effet, dans ce merveilleux petit camping de Glenrowan, nos héros ont fait la connaissance de Charlotte et Benjamin - 2 jeunes lillois - et de David et Gilles - 2 belges, mais on leur pardonne ! Du coup le temps passe plus vite et l’ennuie n’a presque guère le temps de s’installer … Mais tout ça ne rapporte rien et nos jeunes héros doivent se rendre à l’évidence : il leur faut trouver un boulot ! Mais ils possèdent un joker en poche : Eddy - cousin germain de Bastien - qui a parcouru l’Australie pendant une année vient leur rendre visite en cette belle journée du 31 janvier. Malheureusement la légende n’est que réalité modifiée et c’est bien tristement que nos héros apprennent que même Eddy a eu beaucoup de mal à dégoter des jobs en ce beau pays.

C’est ainsi que le mardi 2 février, après ces quelques jours passés au bord de la piscine sous un soleil estival, Elo et Bastos décident avec tristesse de quitter ce havre de paix ! Puisqu’il n’y a pas de travail dans le coin, ils iront où il y en aura ! Bien calés dans la voiture, ils partent sur les routes d’Australie et de Nul part à la recherche de l’Employeur … Après avoir écumé Beechworth en vain, ils découvrirent le coin paumé de Batlow et Tumut où aucun backpacker (ces autres étrangers venus en masse travailler tout en visitant) ne semble avoir posé le pied … Et là, autour d’eux, des champs remplis de pommiers croulant sous le poids de leurs fruits. Armés de leur stylo et téléphone portable, nos 2 héros partent en chasse d’un travail. Evidemment il est trop tôt (comme toujours), et la récolte commence dans 10 jours (comme toujours) mais ils ont récolté de nombreux numéros de téléphone et laissé leur contact à de nombreux employeurs.

Puisqu’il faut attendre 10 jours, tout en harcelant ces employeurs potentiels chaque jour au téléphone, Elo et Bastos décident de visiter la région. Il est nécessaire d’ajouter ici qu’ils sont passés dans l’état du New South Wales (sud est de l’Australie) et qu’après 3 semaines d’un temps soleil sorti tout droit de l’enfer, la pluie s’invite ! Nos 2 héros visitent tout d’abord la capitale Canberra avant d’arriver à Sydney sous des trombes d’eau. Ils auront raté Marion (la soeur de Bastien) de quelques heures mais auront réussi à (re)voir Eddy (et Davy) avant son départ définitif de l’Australie. Soirée d’adieu fort sympathique mais nos jeunes amis n’ont pas pensé qu’en ce vendredi 5 février, tous les hébergements seraient complets ! Les premiers camping sont à plus de 20 bornes du centre … Mais plutôt que de dormir dans la voiture en pleine ville, ils décident de tenter de se rapprocher des Blue Mountains (massif montagneux à voir) et c’est ainsi qu’ils partent dans la noirceur de la nuit tout juste entamée (21h) brassée par les grands flots de la tempête qui s’abat sur la côte sud est. Bien évidemment arrivés sur place tout est fermé et ils prennent la sage décision de prendre une nuitée à l’hôtel du patelin nommé Wallacia. Ils n’avaient pas prévu que ce serait un hôtel historique de haute classe, et - en avant goût de la St Valentin - ils passèrent une nuit délicieuse dans une chambre luxueuse.

En ce début de week-end le temps est toujours aussi maussade. La forte chaleur australienne a disparu pour laisser place à une humidité froide. Nos 2 amis attaquent l’ascension des Blue Mountains. Accumulant la malchance, le mauvais temps a déposé un voile nuageux sur toutes les montagnes et c’est dans un épais brouillard qu’ils s’extirpent de ces magnifiques paysages (paraît-il) pour retrouver des routes plus sûres (mais toujours aussi mouillées). Puisque les Blue Mountains ne veulent pas d’eux (pour le moment) et après une petite pause dans un camping paumé au bord d’un lac, ils atteignent Orange dimanche en 7 (février). Cette ville est un des nombreux spot des fruit pickers. Comprenez que nos amis se retrouvent à un haut lieu d’emploi pour la récolte de fruits. Mais qui dit spot réputé dit surpopulation. L’histoire se répète comme à Shepparton, ils rencontrent de nombreux français tassés dans un petit camping attendant tous pour des soit disant cueillettes. Ils gardent bien pour eux leur petite ville de Batlow où les pommes les attendent. Et c’est à Orange où on cueille des cerises qu’ils attendent une acalmie.

En ce beau mardi du 9 février, la pluie - après 5 jours - a décidé de céder la place au soleil … On a vite fait d’oublier la chaleur australienne. Mais lorsque le soleil revient, on retire rapidement pantalon et tee-shirt avant de chercher des coins à l’ombre ! Le beau temps de retour, il est temps pour nos 2 héros de visiter enfin les Blue Mountains. Si vous leur demandez, ils vous diront que ça ressemble au Grand Canyon en plus petit et en plus vert ! Passée cette étape, ils décident de visiter Sydney comme ils se doit avant de retourner dans leur cher Batlow où les pommes d’or tomberont des arbres …

Bastien tenait à ajouter à ce chapitre une petite phrase : “je hais les araignées !”. Et oui ! Elles sont partout dans ce beau pays … Et ne croyez pas être à l’abri des plus venimeuses puisqu’elles peuplent les toilettes des camping (celle avec la tâche rouge sur le popotin). Il faut juste faire attention …

La suite de leurs aventures prochainement … (et vous verrez il y a de quoi se marrer)

Les photos sont dispo ici.

Copyright © 2019 (wa)wash ‘n blog All rights reserved. Theme by Laptop Geek.