2

Australie : c’est le jeu ma pov’ Lucette !

Posted by admin on jan 31, 2010 in Tour du monde

Aujourd’hui - 18 janvier - le grand départ pour la campagne sous une pluie abondante ! Paraît que les Australiens se moquent de Melbourne et de son temps … changeant ! Une fois tout le matériel chargé dans notre Ford Falcon version break fraîchement acquise (avec en bonus une vieille guitare achetée la veille pour une poignée de dollars) nous passons la vitesse D (bah oui c’est une automatique) et nous voilà sur la route de l’aventure … Notre première destination : l’Est du Victoria et la Great Ocean Road. Après quelques centaines de kilomètres à rouler sur une route sinueuse qui longe le front d’océan, nous arrivons aux 12 apôtres. Un petit air de Normandie et d’Etretat à l’autre bout du monde, car ces 12 apôtres (au nombre de 6 en fait) sont de hauts bouts de falaises qui émergent des flots. Des petits sentiers permettent de s’approcher de ces religieux et les admirer sous un soleil couchant aux couleurs orangées (entre temps la pluie a cédé la place à un fort vent marin).

19 et 20 janvier : première nuit dans la grande tente fournie avec la voiture. Il fait déjà chaud mais cela ne nous empêche pas de reprendre la route pour Ballarat et la région des chercheurs d’or. Après la visite de la ville, le 20 - jour anniversaire de Bastien - nous visitons la ville reconstituée de Sovereign Hill qui présente la vie des mineurs à l’époque de la ruée vers l’or. Le quartier est animé par des artisans qui recréent les produits d’époque selon les méthodes ancestrales : fabrication de bougies, forge, réparateur de roues et de cab, etc. Une plongée dans le passé de l’Australie fort intéressante sous un soleil radieux (environ 30°C).

Du 21 au 26 janvier : on quitte la campagne pour un retour éclair à Melbourne afin de récupérer le courrier administratif reçu, puis on file vers le nord, vers Shepparton et la région des vergers dans le but avoué de bosser. On pose nos valises dans un petit camping peuplé d’autochtones : des asiatiques cueilleurs de tomates et des australiens attendant le début de la prochaine récolte, sirotant quelques bières pour passer le temps (une dizaine de litres par tête de pipe par jour). Nous faisons la rencontre de Wayne, 47 ans et cueilleur depuis son plus jeune âge, qui nous donne quelques conseils pour améliorer nos capacités de production de futurs cueilleurs. Puis on s’attèle à la recherche d’un boulot proprement dit sous une chaleur australienne (42°C à l’ombre !). Une fois le tour des fermes terminé, nous partons pour les 4 jours à venir dans un endroit plus accueillant : le 26 janvier c’est fête national en Australie, du coup tout le monde fait le pont. Vu la chaleur ambiante il nous faut un camping qui offre plus de fraîcheur et enfin on souhaite laisser se reposer nos voisins de camping alcooliques. Du coup on est parti à 100 bornes des vergers, vers Glenrowan (où Ned Kelly s’est fait arrêter) pour débarquer dans un petit camping avec piscine (le luxe) et surtout faire la rencontre de français qui bossent dans les vignes et d’Australiens en week-end avec qui nous sympathisons. Du coup nous alternons soirée française et soirée barbecue pour l’Australian Day avec les différentes nationalités !

Nous nous permettons une petite digression concernant la faune : tout d’abord les oiseaux ! Ils sont nombreux et très expressifs avec des cris allant du joli chant exotique jusqu’au cri strident, voir de bébé qui hurle. Mais on leur pardonne en regard de leur plumage magnifique. Dans les plus petits on remarquera celui qui est tout bleu avec un bandeau noir sur les yeux. Dans les tailles moyennes, il y a un genre de merle version vache (noir avec des tâches blanches) et des perroquets rouges et jaune fluo. Et pour les plus gros, là on s’attaque aux cacatoès à ventre rose et aux ibis. Bien sûr - que serait l’Australie sans eux ? - les kangourous ! Visible partout à la tombée de la nuit, Elodie s’en est approchée (à bonne distance car dangereux tout de même avec leurs griffes acérées) avec un grand Australien content de présenter l’animal fétiche. N’oublions pas les araignées qui peuplent ces contrées : la plus grosse de la taille d’une main d’homme est inoffencive alors que ses petites copines comme la red back (noire avec une marque rouge sur le derrière) est venimeuse … Charmantes bébêtes qui partagent le tableau des sales trucs avec les serpents parmi les plus venimeux au monde. Heureusement les croiser est extrêmement rare et les australiens ont tout ce qu’il faut médicalement pour éradiquer le poison si jamais morsure (ou piqûre) devait se produire. Enfin finissons par les koala et opossum qui sont - paraît-il - partout mais que nous n’avons pas encore observés ! Fin de la digression animalière.

Depuis le 27, après ce looooong week-end sous de fortes chaleurs (la piscine fut salvatrice), nous reprenons nos recherches et nous écumons les fermes de Shepparton et Colbram. Le constat de cette balade de 300 kms : les autorités australiennes ont accordé beaucoup trop de Working Holyday Visa et la région regorge d’étrangers-main-d’oeuvre-pas-chère en recherche d’un emploi dans le fruit picking. On commence à comprendre les arcanes du recrutement dans la région : se faire pistonner est la meilleure solution sinon reste le gros coup de chance, arriver pile poil au moment où ils cherchent un surplus de pickers. Nous allons nous entêter et continuer notre recherche dans le coin jusqu’à une date limite qu’il nous reste à fixer avant de décider de quitter la région.

La suite de nos aventures prochainement

PS : internet est dur à choper (sauf dans les McDo où il est gratuit mais de mauvaises qualité) nous nous excusons auprès de nos chers lecteurs pour la faible fréquence de nos articles.

Dans l’article précédent nous mettions notre numéro de téléphone portable australien en oubliant de préciser le décalage horaire qui est de 10h. Oubli maintenant corrigé !

Les photos du Victoria

 
6

Arrivée à Melbourne

Posted by admin on jan 17, 2010 in Tour du monde

En ce beau jour du 13 janvier, nous arrivons à Melbourne, notre porte d’entrée au pays des kangourous. Bien que tout le monde nous avait mis en garde conte la chaleur, ça reste supportable. Mais c’est sûr qu’il fait bien plus chaud qu’en Nouvelle-Zélande, c’est vraiment l’été ! Notre bronzage rapide en témoignera !

Le temps de récupérer nos bagages, d’acheter une carte SIM pour notre téléphone portable (vous trouverez le numéro en fin de billet) et d’attraper une navette et nous voilà à Melbourne pour les 5 prochains jours ! Nous posons nos valises dans une auberge de jeunesse dans le quartier/ville de St Kilda qui est une caricature de l’Australie avec son immense plage, ses bars et restaurants, sa population jeune et bronzée et les références au surf … Là-bas nous y attend la soeur de Bastien qui a profité de notre voyage pour s’offrir quelques semaines de vacances de l’autre côté du monde. C’est donc tous les 3 que nous partons découvrir en premier lieu les Royal Botanic Gardens : un des immenses parcs au coeur de la métropole (Melbourne compte plus de 3,5 millions d’habitants). En cette journée estivale, profiter de la fraîcheur des arbres est un régal. Nous continuons notre balade jusqu’au centre ville qui est un savant mélange d’architecture victorienne et moderne. A côté de magnifiques bâtisses s’élèvent des building au design farfelu et le mélange s’avère réussi : Melbourne est une très belle ville. Quant à la soirée, nous l’écourtons : notre avion depuis la Nouvelle-Zélande était un vol de nuit et nous n’avons quasiment pas dormi (faut dire que dans l’aéroport c’est pas simple avec tous les bruits environnant). En tous les cas nos premières impressions sont : là où la NZ était un pays vert, ici c’est l’esprit plage avec un air de Californie !

Le second jour - jeudi 14 janvier - nous nous réveillons après une nuit d’un sommeil profond (seulement dérangé par l’arrivée tardive d’un compagnon de chambrée éméché qui ne sait pas se déshabiller dans le noir sous l’emprise de l’alcool … Ah ces jeunes ! :P Nous retrouvons Marion une nouvelle fois et retournons en centre ville continuer notre visite de la veille. Il est très dur d’expliquer tout ce qu’on a vu et nous vous encourageons à consulter l’album photo. On peut résumer la journée à beaucoup de marche avec les visites de nombreuses églises dont St Paul qui est gigantesque (et remplie de manifestant au sujet d’un meurtre en Egypte … On ne suit que partiellement l’actualité, donc pas plus d’infos …). Nous sommes montés jusqu’au parlement et avons crébillonné (faire les vitrines dans le jargon nantais) dans les grandes artères commerçantes. Enfin visite du Victoria National Gallery. Puis retour au quartier très animé de St Kilda où nous nous sommes fondus à la populace en les imitant : manger et boire des bières en terrasse !

15 janvier : la soeur de Bastien est partie pour Cairns, au nord est de l’Australie. De notre côté on se met sérieusement aux formalités administratives : on s’enregistre auprès des services de l’emploi, on ouvre un compte en banque et on se met en recherche d’un véhicule pour assurer nos futurs trips en Australie pendant les 4 prochains mois. Après avoir épluché les annonces, avoir vu et testé nous prenons notre décision très rapidement : nous avons acheté une Ford Falcon Wagon à un couple de gallois ; un énorme break avec tout l’équipement de camping nécessaire pour voyager et vivre sur ces terres arides (et bien moins cher qu’un van). Livraison prévue dimanche soir.

Samedi 16 janvier : nous continuons la visite des environs sous un soleil de plomb dès le commencement de la matinée. Nous visitons Rippon Lea, une immense maison victorienne conservée en état et entourée d’un magnifique jardin de plusieurs hectares en plein quartier résidentiel. L’originalité du premier constructeur a été de ne pas faire fortune avec la ruée vers l’or mais avec le bois qu’il vendait aux prospecteurs ! Puis nous retournons une dernière fois dans le centre pour profiter des magasins (expédition lunettes et tong) et se promener sur les berges de la Yarra, le fleuve qui traverse Melbourne.

Dimanche 17 janvier : aujourd’hui c’est studieux, on commence notre recherche d’emploi. On pense s’enfoncer dans les terres pour rejoindre les zones agricoles et faire du fruit picking (il y a des pêches à ramasser !). Ce soir nous récupérons notre véhicule et dès lundi matin on part de la ville pour gagner la quiétude des campagnes.

Pour résumer : tout va bien, il fait extrêmement beau, on se croirait sur les côtes landaises en plein mois d’août. Nous allons (re)commencer un road trip donc pour les accès internet ça sera un peu au pif donc pas d’inquiétude si vous restez quelques jours sans nouvelles. On ne connaît pas la couverture GSM sur cet immense pays mais au cas où voici le  numéro à composer depuis la France pour nous joindre (c’est notre téléphone mobile) : 00 61 420553404

Voir les photos de Melbourne.

 
2

Australie, nous voici !

Posted by admin on jan 11, 2010 in Tour du monde

Statue MaoriVos chers voyageurs quittent le sol néo-zélandais après quelques mois passés à arpenter la moindre parcelle de ce magnifique vert pays peuplé de statues Maori. Mercredi matin heure locale (à 18h20 mardi soir pour nos amis français) nous décollons de Christchurch pour atterrir quelques heures plus tard sur le territoire aride de Melbourne (paraît qu’il fait plus de 30° …).

Nous ne manquerons pas d’ajouter de nouveaux articles dès notre périple sur ce nouveau pays commencé. En attendant nous ne serons plus joignable par téléphone, seul subsiste internet (le blog et nos emails).

A bientôt depuis la maison des kangourous !!!

 
4

Happy new year !

Posted by admin on jan 5, 2010 in Tour du monde

Feu d'artificeBonne année et bonne santé à tous pour cette nouvelle année qui commence !

De notre côté tout va bien. Nous habitons toujours Christchurch en Nouvelle-Zélande et entre le boulot, l’écriture des cartes de voeux et la visite du coin, nous préparons tranquillement notre départ pour l’Australie prévu le 13 janvier.

Pour fêter la nouvelle année, nous nous sommes retrouvés sur la grande place du centre ville de Christchurch où un concert à ciel ouvert était donné toute la soirée (à grands coups de reprises d’Abba) jusqu’au feu d’artifice final tiré depuis un des buildings attenant. Un nouvel an en manches courtes (c’est toujours l’été ici) ça fait bizarre !

On vous laisse, on retourne à la plage et on vous embrasse tous !

Elodie et Bastien

Copyright © 2019 (wa)wash ‘n blog All rights reserved. Theme by Laptop Geek.